La solidarité intergénérationnelle

Retour sur la soirée thématique "La solidarité intergénérationnelle" du 12 novembre

Échange sur les enjeux et les initiatives autour de la solidarité intergénérationnelle. Un événement où des acteurs majeurs de cette solidarité ont pu se rencontrer et retranscrire leur expérience et ressenti. Retour sur le baromètre des solidarités intergénérationnelles.

Phot de l'article Mère et sa fille imitant un appareil zoomé

La mutuelle de plus en plus engagée dans l’intergénération

 

Après le Prix de La France Mutualiste initié en début d’année autour des Solidarités Intergénérationnelles, notre mutuelle a réuni, le 12 novembre dernier près de Rennes, un certain nombre d’associations et de personnes engagées dans l’intergénération.

Lancée par Bernard Leguen, président du comité mutualiste local, la soirée a été rythmée par l’intervention de plusieurs témoins.

En point de départ, une étude de La France Mutualiste, menée avec Ipsos en mars 2019, montrait que 82 % des Français pensent qu’on n’attache pas assez d’importance à la transmission des valeurs. La même étude identifiait que seulement 20 % des personnes étaient engagées dans des actions d’entraide entre générations. « Un résultat m’est apparu plein d’espoir, a commenté Dominique Trébuchet, directeur général de La France Mutualiste : 20 % aimeraient s’engager mais ne l’ont pas encore fait ». « Enfin, la famille demeure le lieu où se vivent et se construisent des relations entre générations à la fois riches et multiples, et avant tout, les ancrages affectifs (pour 50 à 70% des personnes interrogées, selon leur âge).

« Il y a en France de nombreux projets de cohabitation intergénérationnelle pour pallier la fracture familiale » explique Carole Gadet, chargée des projets intergénérationnels au ministère de l'Éducation nationale et fondatrice de l’association Ensemble Demain, qui vise à créer et développer des projets intergénérationnels de toutes sortes sur la durée.

Justement, Axelle Verny, directrice de l’association La Maison en Ville, a pu témoigner de son expérience de faire accueillir par des plus âgés de jeunes étudiants. « Pour que ça fonctionne, il faut 3 piliers : partager (notamment son expérience de vie), accompagner (par exemple les jeunes accompagnent les personnes âgées dans le numérique, et ces dernières accompagnent les étudiants dans leurs études ou des démarches), enfin « faire ensemble », notamment la cuisine, le jardinage, des sorties ».

« La solidarité entre seniors et jeunes irradie bien au-delà du binôme : avec le voisinage, avec les enfants des seniors, avec les amis du jeune, etc. »

Le mot de la fin est revenu à Christian Oger, Directeur de la Chambre Régionale de l’économie sociale et Solidaire (CRESS) de Bretagne : « Quand les gens impliqués dans les différentes associations se rencontrent, c’est là qu’elles inventent quelque chose de nouveau ».

 

 

 

Christian Oger, Axelle Verny, Carole Gadet,

Dominique Trébuchet, Alexandra de Saivre

(fondatrice de Tous en Tandem).

 

 

 

Retrouvez les meilleurs moments de la soirée en cliquant ici :

Média