Les frais de gestion des contrats d’épargne-retraite vont être plus transparents à partir du 1er juin 2022. On vous explique pourquoi.

Le contexte

Le mercredi 2 février 2022, un accord de place sur la transparence des frais des produits d’épargne-retraite a été signé entre les différents acteurs du marché.

Il concerne les frais de gestion des contrats d’assurance vie (placement préféré des Français) et ceux du Plan d’Épargne Retraite (le PER, qui est l’une des mesures phares du Gouvernement pour simplifier les dispositifs de retraite) jugés parfois comme peu clairs et peu lisibles.

« Si le PER, lancé le 1er octobre 2019 est une vraie réussite, les frais de gestion sont souvent excessifs voire dissuasifs. »

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances à l’annonce de cet accord.

Cette meilleure transparence des frais a donc pour double objectif de :

  • rendre les frais des contrats d’assurance vie et d’épargne plus accessibles et compréhensibles afin que toute personne puisse en comprendre la nature et le niveau ;
  • standardiser la présentation des frais afin que les clients puissent comparer plus facilement les différentes offres du marché.

 

Ce qui change pour vous

En accord avec cette nouvelle directive, nous mettons à votre disposition, sous forme de tableau, les frais de notre Plan d’Épargne Retraite Individuel (LFM PER’FORM) et de nos contrats d’assurance vie multisupport (Actépargne2) et monosupport (Funépargne)

Nous avons également souhaité appliquer cette mesure au contrat Retraite Mutualiste du Combattant (RMC).

Pour aller plus loin

L’information précontractuelle (c’est-à-dire l’information donnée avant la souscription d’un contrat) et l’information annuelle fournie aux adhérents seront également enrichies. Le total des frais supporté par chaque unité de compte ou chaque actif sera indiqué, dès le 1er juillet 2022 pour l’information précontractuelle et à partir de 2023 pour la campagne d’information annuelle au titre de l’exercice 2022.