Histoire

L’esprit de famille comme marque de fabrique depuis les origines et fondement du nouveau projet d’entreprise

 

Régie par le livre II du Code de la Mutualité, La France Mutualiste inscrit son action dans le respect des valeurs humaines et sociales. Au plus près de ses adhérents, ces valeurs mutualistes sont présentes dès l’origine de la Boule de Neige, l’ancêtre de La France Mutualiste.

Le 17 mai 1891, le dentiste Léon Guillot réunit quelques-uns de ses patients dans un café de la rue Montorgueil et leur propose de verser une cotisation mensuelle dans le but de percevoir une retraite, le moment venu. Quelques mois plus tard, c’est la naissance de cette « Société philanthropique et humanitaire de retraite » baptisée « La Boule de Neige ». Dès sa première année d’existence, la mutuelle présente des bureaux dans chaque arrondissement de Paris et des sections sont créées en province. L’idée est déjà de se tenir au plus près des adhérents pour soutenir les familles.

LA RMC (Retraite Mutualiste du Combattant) favorise le développement de La France Mutualiste

La Première Guerre mondiale bouleverse complétement l’organisation de la mutuelle. Dès 1915, une nouvelle caisse de prévoyance pour les familles des morts au combat est créée. Au lendemain du conflit, l’Etat vote la loi du 4 août 1923 par laquelle est accordé aux anciens combattants le droit de se constituer une retraite dans des conditions privilégiées. C’est dans ce contexte que La France Mutualiste est fondée en 1925. Caisse autonome de retraite des anciens combattants, elle gère la Retraite Mutualiste du Combattant. Considérant son succès auprès des anciens combattants, c’est l’ensemble de La Boule de Neige qui prend le nom actuel de La France Mutualiste en 1927. Ce nom n’est autre que celui de la revue fondée par Léon Guillot en 1900 à destination de toutes les sociétés « ayant pour but d’améliorer la situation matérielle et morale des travailleurs ».

En 1932, La France Mutualiste devient une Union des sociétés mutualistes d’anciens combattants et victimes de guerre. Elle a pour rôle à la fois de fédérer les sociétés affiliées et de gérer la caisse autonome. Les activités héritées de La Boule de Neige sont confiées à une nouvelle mutuelle, la « Retraite Mutualiste », elle-même affiliée à La France Mutualiste. A compter de cette date et pendant plus de 50 ans, La France Mutualiste se consacre exclusivement à la RMC.

Tout au long de son histoire, La France Mutualiste a vécu au rythme de ces ouvertures de droits à la RMC. Si au départ, la RMC a été conçue pour les Poilus, progressivement, chaque génération d’anciens combattants a pu en bénéficier : ceux de la Seconde Guerre mondiale en 1950, d’opérations extérieures menées en 1954 (guerre du Rif, campagne de Syrie), d’Indochine et de Corée en 1964, et enfin d’Afrique du Nord en 1972. Depuis 1995, les titulaires du titre de reconnaissance de la nation sont autorisés à souscrire à la RMC. Elle est ainsi accessible aux militaires ayant participé aux opérations extérieures. En 1992, La France Mutualiste crée une gamme de produits d’assurance vie complémentaires à la RMC ouverte aux familles des anciens combattants. En 2002, la France Mutualiste devient « Mutuelle nationale » et, ouvre deux ans plus tard ses produits au grand public. Aujourd’hui, La France Mutualiste perpétue l’esprit mutualiste qui ne cesse de l’animer depuis sa fondation. La mutuelle entretient par un dialogue intergénérationnel, l’esprit « Boule de Neige » préconisé par son fondateur. Elle travaille à l’élargissement de son offre pour mieux répondre aux attentes de ses adhérents.

« Nouveau président depuis juin 2017, je veux être le garant de la pérennité et de la transmission de nos valeurs mutualistes, tout en propulsant La France Mutualiste dans un nouvel élan au service des adhérents ». Dominique Burlett, président de La France Mutualiste.