Frais d'obsèques : quelles sont les aides pour les financer ?

frais obseques - aides pour les financer

S’élevant en moyenne à 3800 €*, les frais funéraires représentent un coût important qu’il n’est pas toujours possible d’anticiper. Cependant, il existe différentes solutions pour vous aider à régler le coût des obsèques d’un proche.

Les héritiers, en première ligne pour payer les frais d’obsèques

Le prix moyen des frais funéraires en France varie selon les régions et les prestations choisies. Il est estimé à 3815 € pour une inhumation et 3986 € pour une crémation. Ces frais d’enterrement ou de crémation sont à la charge des héritiers du défunt. Néanmoins, ils peuvent les régler sans faire appel à leurs finances personnelles.

Le prélèvement sur le compte du défunt

Les héritiers peuvent prélever jusqu’à 5000 € sur le compte bancaire du défunt pour régler les frais d’obsèques. Si le solde du compte bancaire du défunt est insuffisant, les héritiers doivent payer la somme restante. Ces frais d’obsèques peuvent être ensuite déduits de la succession dans la limite de 1500 €.

Bon à savoir : Les héritiers doivent régler les frais d’obsèques, même s’ils renoncent à l’héritage.

Des aides financières extérieures pour l'enterrement

Selon sa situation, la famille du défunt peut bénéficier d’un soutien financier de la part des organismes sociaux, des caisses de retraite et d’assurance vieillesse ou des mairies. Cet argent peut participer au remboursement des frais funéraires.

Le capital décès pour les personnes actives

Durant sa vie professionnelle, chacun se construit un capital décès auprès de son organisme de référence. Si un décès survient alors que la personne est encore en activité, ces caisses peuvent débloquer des fonds au profit des héritiers et ainsi contribuer au paiement des frais d’obsèques.

Financement décès par organisme de référence

* bénéficiaires d’une pension d’invalidité, bénéficiaires d’une rente pour accident du travail ou maladie professionnelle avec incapacité physique permanente d’au moins 66,6 % 

Il revient aux héritiers de contacter l’organisme dont dépendait le défunt pour demander le règlement du capital décès disponible.

Bon à savoir : Le versement du capital décès d’un fonctionnaire ou d’un employé du secteur agricole est soumis à conditions. Vérifiez-les auprès de l’administration qui employait la personne fonctionnaire ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) dont dépendait l’employé du secteur agricole. 

L’aide aux frais d’obsèques des personnes retraitées

Lorsqu’une personne retraitée décède alors qu’elle est bénéficiaire d’une pension de retraite du régime général, le montant de la pension du mois en cours lui est dû. Selon la date à laquelle elle décède, sa pension de retraite mensuelle n’a peut-être pas encore été versée sur son compte bancaire. Dans ce cas, la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) peut verser les arriérés de pension de retraite directement à la personne qui prend en charge les frais d’obsèques, qu’elle soit héritière ou non. Elle doit adresser sa demande auprès de la CNAV, et pourra être remboursée des frais d’obsèques à hauteur maximum de 2 286,74 €. 

En cas de décès d’un proche, l’aide de la CAF

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) peut proposer des aides financières dans certains cas :

  • Vous avez perdu un enfant : s’il avait 25 ans ou moins et vivait chez vous, vous pouvez bénéficier d’une allocation décès
  • Votre enfant a perdu l’un de ses parents : vous pouvez demander l’Allocation de Soutien Familial (ASF), quel que soit le nombre d’enfants que vous avez à charge 


Les aides de la commune pour les frais d’obsèques

La commune où vivait le défunt peut proposer des aides financières aux héritiers qui ont peu de ressources financières pour payer les frais d’obsèques. Le montant de ces aides et les conditions pour les obtenir sont différents selon les communes. 
Renseignez-vous auprès de la mairie ou de son Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). 

Les assurances, un complément aux frais obsèques

Certaines personnes anticipent leur décès en souscrivant un contrat de prévoyance qui servira au financement ou à l’organisation de leur enterrement.
Avant de régler les frais funéraires aux pompes funèbres, vérifiez si le défunt a souscrit un contrat obsèques ou une assurance décès.

Le contrat d’assurance obsèques pour financer les funérailles

Le contrat d’assurance obsèques est une assurance souscrite par le défunt de son vivant pour financer et organiser ses funérailles. Les frais d’obsèques seront directement réglés par l’assureur, en partie ou en totalité, selon les sommes que le défunt aura préalablement épargnées.  

L’assurance décès pour soutenir financièrement la famille

Avant son décès, le défunt désigne les personnes qui toucheront les sommes qu’il a épargnées de son vivant. Elles pourront s’en servir comme elles le souhaitent, pour régler les frais d’obsèques ou non.

Bon à savoir : Vérifiez si le défunt a souscrit une assurance vie, une assurance obsèques ou une assurance décès auprès de l’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance (Agira). Vous pouvez faire une demande de recherche de contrat directement en ligne.

Pour protéger vos proches, La France Mutualiste vous propose deux solutions d’épargne afin d’anticiper vos frais d’obsèques :

  • Prépar’Obsèques : ce contrat de prévoyance obsèques, très complet, vous permet de prévoir le paiement des frais funéraires et de constituer également un capital à transmettre à vos proches
     
  • Funépargne : pour préserver la situation financière de vos proches, ce contrat d’assurance vie en euros vous permet de constituer une épargne qui pourra être utilisée pour financer les frais d’obsèques

*Tarifs constatés par UFC Que Choisir en 2019.

Article

Assurance obsèques : à quel âge souscrire un contrat ?

Pour préparer et financer ses funérailles ainsi que ses obsèques sans impacter ses proches, l’assurance obsèques est le contrat à privilégier. Ce dernier permet, en effet, d’aider financièrement sa famille à régler les différentes dépenses inhérentes à un décès. Généralement, les souscripteurs se tournent vers les contrats d’assurance obsèques lorsqu’ils ont entre 50 et 60 ans. À partir de quand souscrire à une assurance obsèques ? Quelles sont les différences entre assurances obsèques et assurances décès ?

Lire la suite
Article

Avec Prépar’obsèques, j'aide mes proches

Préparer ses obsèques, c’est souvent un moment délicat. Pourtant, lorsque les démarches sont effectuées à l’avance, c’est un poids en moins pour les proches : cela permet de les décharger du souci de financement et d'organisation des obsèques... bref, de tout prévoir pour avoir l'esprit tranquille.

Lire la suite