[PORTRAIT] "On se construit grâce à ce que l'on nous transmet"

Alban de Sainte Marie, jeune papa de deux petits garçons a initié une collection de BD intitulée "Les Messagers de l'Histoire" et reverse 1€ de chaque vente au Bleuet de France.

les_messagers_de_l_histoire
Alban de Sainte MArie

 

Tout commence à la sortie d’un cinéma en 2017. Alban de Sainte Marie vient de voir « Dunkerque », le film de Christopher Nolan sur l’évacuation des troupes alliées en mai 1940. Il entend alors un jeune demander à un autre : « Au fait, c’était quelle guerre » ?

Lui, passionné d’Histoire, prend conscience de la chance qu’il a eu : depuis toujours, on lui a raconté l’histoire de sa famille mais aussi l’Histoire avec un grand H.

Il ressent alors la nécessité, à son tour, de transmettre. À ses enfants, Charles et Achilles (7 et 5 ans aujourd’hui), à tous les enfants, mais aussi pourquoi pas aux plus grands.

Partir des mémoires de guerre de sa famille

Dans sa famille, enracinée à la fois dans le Jura et en Normandie, il y a Pierre, son grand-père maternel, blessé le 18 mai 1940, dont il a retrouvé la correspondance de guerre. Il y a aussi Robert, le frère de son grand-père paternel. Engagé en novembre 1944, il lui raconte : la libération, la victoire de 1945, l’Indochine…

Les deux premiers tomes des Messagers de l’Histoire racontent l’Histoire à travers eux : Pierre et les appels de juin 1940, Robert et le souffle de la victoire 1945. Deux albums en deux ans ! Et ce n’est que le début : « J’ai déjà des idées pour 8 tomes ! ».

 

Trouver le temps d’écrire

Avant, Alban de Sainte Marie courait des marathons ou des trails en montagne. Maintenant il écrit. Entre 5h et 7h du matin, pour que cela soit compatible avec son travail de responsable commercial et marketing dans une multinationale, et surtout pour préserver le temps passé avec sa femme et ses enfants, auquel il tient plus que tout.

Ses diverses expériences professionnelles, notamment dans une agence de publicité, lui ont appris le poids des mots, la portée des images. Côté textes, c’est sa sœur, Ombeline, fan de littérature, qui assure la relecture. Pour les dessins, il s’est associé avec un jeune et talentueux illustrateur normand, passionné d’histoire comme lui, Antoine Bouraly. Et pour l’édition finale, le verdict vient de la réaction de ses propres enfants.

 

Donner du sens

Cette année, auditeur civil au sein de l’École de Guerre (promotion 27), Alban s’est ouvert de nouveaux horizons, bien au-delà de la compréhension des institutions françaises, de leur histoire, de leurs enjeux stratégiques et géopolitiques actuels.

C’est là qu’il a rencontré l’équipe du Bleuet de France, avec qui il a signé, en juin dernier, un partenariat : « Pour moi, c’est un aboutissement. Je donne un sens à ma démarche. »

 

L’histoire permet de se construire

« Constater le manque de repères et de racines chez tant de gens aujourd’hui m’attriste et m’inquiète. Car on se construit grâce à ce qu’on nous transmet ». Aujourd’hui, à 37 ans, Alban de Sainte Marie rêve d’inciter les autres à faire des recherches sur leur famille et leur histoire pour, un jour peut-être, écrire la leur.

 

Découvrir les Messagers de l'Histoire

Article

La solidarité intergénérationnelle

Retour sur la soirée thématique "La solidarité intergénérationnelle" du 12 novembre

Échange sur les enjeux et les initiatives autour de la solidarité intergénérationnelle. Un événement où des acteurs majeurs de cette solidarité ont pu se rencontrer et retranscrire leur expérience et ressenti. Retour sur le baromètre des solidarités intergénérationnelles.

Lire la suite
Article

Baromètre des solidarités intergénérationnelles

1er Octobre - Journée internationale des personnes âgées

Transmission et engagement, retour sur les solidarités intergénérationnelles. À l'occasion de la journée internationale des personnes âgées, nous vous partageons à nouveau, l'étude inédite, d'IPSOS, qui dresse un état des lieux à ce sujet.

Lire la suite