Quels sont les points de vigilance pour bien choisir son PER ?

Staisfaction

Depuis quelques mois, l’offre de
Plan d’Épargne Retraite (PER) s’est développée et de nouveaux produits sont apparus. Face à cette variété d’offres, comment faire son choix ?

Retrouvez les six points de vigilance à bien avoir à l’esprit avant de choisir votre futur plan d’épargne retraite (PER).

Point de vigilance n°1 : la diversité des supports proposés

Lorsqu’on décide de préparer sa retraite, on dispose le plus souvent d’un horizon de placement supérieur à quelques années voire quelques dizaines d’années. Cela permet de placer tout ou partie de son épargne sur des supports risqués.

Pour diversifier votre épargne, mieux vaut pouvoir compter sur une offre variée d’unités de compte (UC). Actions, obligations, supports immobiliers : veillez à la diversité des sous-jacents des produits, c’est-à-dire les éléments de référence sur lesquels ils sont basés (actions, obligations…). Pensez aussi à la façon dont vous pouvez accéder aux différentes classes d’actifs. Ainsi, si vous souhaitez investir dans des entreprises, vous pouvez le faire via des titres vifs, des fonds ou encore des trackers. Les trackers sont cotés en Bourse et permettent d'acheter ou de revendre simplement un panier d'actions en une seule transaction boursière, à l’image d’un fonds. Tous ne sont pas éligibles aux différents PER.

Point de vigilance n°2 : la qualité du fonds en euros

Le fonds en euros est une des composantes incontournables de votre PER. Il apporte de la stabilité à votre allocation et peut accueillir vos fonds temporairement ou durablement si vous décidez de prendre vos gains en cas de fortes plus-values sur les UC. A l’inverse, certaines options de gestion vous permettent de faire l’investissement initial sur le fonds en euros, puis d’arbitrer progressivement et automatiquement vers les UC.

Bon à savoir, certains contrats proposent un bonus de rendement en fonction de la part que représentent les UC dans les versements.

Point de vigilance n°3 : la simplicité de gestion

Gérer votre contrat sur Internet, effectuer vos arbitrages en ligne, pouvoir consulter votre contrat sur n’importe quel appareil (ordinateur, smartphone, tablette) : tout cela compte lorsqu’il s’agit de gérer votre contrat au quotidien. L’ergonomie et la complétude de l’espace client (affichage des performances du contrat, stockage des documents) ont aussi leur importance.

Point de vigilance n°4 : la fiabilité du courtier et/ou de l’assureur

Le PER peut vous être proposé :

  • Par votre banque ou un assureur
  • Par un courtier qui a conçu un produit en lien avec un assureur.

Avant de souscrire, vérifiez bien à qui vous aurez affaire « en première ligne ». La qualité du service client est essentielle en cas de problème technique ou dans le cadre de vos formalités administratives.

Point de vigilance n°5 : les modes de gestion

Si vous êtes parfaitement à l’aise avec la gestion de votre épargne, la présence de différents modes de gestion n’est pas nécessairement un critère essentiel.

A l’inverse, si vous n’êtes pas un fin connaisseur de la finance, ou bien si vous n’avez pas le temps, ce critère peut jouer. Vous pouvez alors opter pour un type de gestion particulier, comme la gestion pilotée Horizon Retraite. Ce mode de gestion permet à l’assureur de réduire progressivement les risques financiers à travers des allocations adaptées à un horizon de placement long terme. Dans ce cadre, l’épargne de votre adhésion est investie sur des supports sélectionnés par l’assureur selon une grille d’investissement tenant compte de l’orientation de gestion choisie et de la durée restant à courir jusqu’à l’âge prévisionnel de départ en retraite.

Point de vigilance n°6 : les frais du contrat

Plusieurs types de frais peuvent s’appliquer sur votre PER :

  • Les frais associatifs : le PER est un contrat collectif souscrit par une association. Les PER prévoient souvent de frais associatifs pour financer les dépenses de l’association
  • Les frais sur versements : ils correspondent à un pourcentage des sommes investies et sont prélevés à chaque fois que vous versez de l’argent sur votre contrat.
  • Les frais d’arbitrage : ils correspondent à un pourcentage des désinvestissements ou réinvestissements à chaque fois que vous modifiez la répartition entre vos supports.
  • Les frais de gestion annuels sur le contrat : ils constituent la rémunération de l’assureur qui a conçu le contrat (parfois en lien avec un courtier), met à votre disposition un espace client, exécute les arbitrages…
  • Les frais inhérents à chaque support : ils peuvent être plus ou moins élevés. Ces frais correspondent cette fois-ci à la rémunération des sociétés de gestion qui ont créé et gèrent vos UC.
  • Les frais de transfert : ils sont prélevés par l’assureur en cas de changement de gestionnaire.
  • Les frais de transformation de l’épargne en rente

L’empilement des frais peut avoir des conséquences directes sur la performance de votre PER. Par exemple, si vous achetez une part d’un fonds Y, vous payez : les éventuels droits d’entrée ou frais d’arbitrage au moment de l’achat + les frais de gestion du fonds (rémunération de la société de gestion) + les frais de gestion du contrat. Si le rendement du support en euros s’élève à 2% par an et que les frais totaux représentent 1,5%, votre placement ne vous rapporte plus que 0,5 % net (hors fiscalité).

Choisissez un contrat allégé en frais, même si la recherche des frais les plus bas n’est pas forcément la panacée. Vous devez également prendre en compte, lors de votre recherche comparative, les services proposés : options du contrat, qualité du service client, possibilité de regrouper tous vos contrats au même endroit pour un suivi plus pratique…

Pour vous accompagner dans la préparation de votre retraite, nous avons créé LFM PER’FORM, un produit à la fois simple et complet.

label d'excellence 2021 pour LFM PEr'FORM

Label d'excellence 2021 pour LFM PER'FORM

Distinction valable un an décernée par un jury d’experts indépendants (Les dossiers de l'épargne)

Article

Assurance vie et PER

Deux solutions de La France Mutualiste complémentaires pour votre retraite

Se constituer un revenu complémentaire pour sa retraite s’avère être de plus en plus incontournable.
LFM PER’FORM est le nom du Plan d’épargne retraite individuel lancé par La France Mutualiste début décembre.
Faut-il y souscrire si vous êtes déjà détenteur d’un contrat d’assurance vie ? Quel bénéfice pour chaque solution ? Suivez le guide !

Lire la suite
Article

Comprendre les régimes de retraite actuels

Retour sur la soirée thématique "Comprendre les régimes de retraite actuels" du 17 octobre 2019

Pourquoi préparer sa retraite et comment ? Une interrogation qui touche de nombreux adhérents et prospects alors que la réforme de la retraite est en cours. La France Mutualiste a donc initié une réunion sur ce thème, avec la participation de Jean-Marc Daniel.

Lire la suite