Taux de rendement du fonds en Euros 2019

de 1,62% à 2,12%* suivant le pourcentage de l’épargne investie en unités de compte**.

La France Mutualiste affiche une croissance de 30% de son chiffre d’affaires Épargne en 2019.

graphique dec roissance

Si les taux obligataires ont poursuivi leur baisse en 2019, passant en territoire négatif pendant une partie du second semestre, La France Mutualiste annonce un taux de rendement de son fonds en Euros de 1,62%* sur ses produits multisupports Actépargne2, Livret Jeun’Avenir et Livret RM.

Concernant son produit historique la Retraite Mutualiste du Combattant (RMC), dont la durée de détention est plus ancienne, le rendement global attribué a été de 2,40%* au titre de 2019. Ainsi, les rentes constituées avec un taux technique inférieur à 2,40% sont revalorisées sous la forme d’une participation aux excédents.

Concernant ses produits monosupports Funépargne, Rentépargne, et Bonépargne, plus couteux en fonds propres, le taux de rendement du fonds en Euros est fixé à 1,47%*.

Dominique Trébuchet, directeur général La France Mutualiste« Dans le cadre de la loi Pacte, explique Dominique Trébuchet, directeur général, nous voulons encourager nos adhérents à diversifier leur épargne, en transférant leur ancien contrat monosupport vers Actépargne2, et en investissant dans les unités de compte très performantes de ce contrat. Nous allons continuer en 2020 à aider nos épargnants dans cette diversification, que ce soit avec des produits et services, de l’information financière ou du conseil adapté au profil de risque de chacun ».

Lire le communiqué de presse

 

* Net de frais de gestion et brut de prélèvements sociaux et fiscaux, hors frais sur versement prévus au contrat. Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs. Pour la RMC, le taux annuel est attribué pour la revalorisation des garanties de rente.

** La valeur des unités de compte (UC) n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant des marchés financiers. L’investissement en unités de comptes comporte un risque de perte en capital.