Un PER peut-il accueillir l'épargne contenue sur un contrat d'assurance vie ?

La réponse de David Lombard,
Responsable ingénierie patrimoniale à
La France Mutualiste

David Lombard, Responsable ingénierie patrimoniale à La France Mutualiste

Si les Français figurent parmi les champions européens de l’épargne, l’épargne retraite a toujours connu un développement limité. Afin d’emporter la faveur des épargnants, la loi Pacte permet tout un champ des possibles pour alimenter votre contrat PER.

 

Objectif : simplifier l’épargne retraite et favoriser le financement des entreprises.

Vous pourrez ainsi réaliser des versements volontaires, mais aussi regrouper l’intégralité de vos dispositifs retraite actuels en les transférant au sein de votre PER, et ce quel que soit l’établissement détenteur d’origine.

Outre ces possibilités, la loi Pacte prévoit un abattement supplémentaire à ceux existants, sur les intérêts, en cas de rachat de votre contrat d’assurance vie. Une personne seule profite d’un abattement de 9 200 euros au lieu de 4 600 euros et un couple d’un abattement de 18 400 euros au lieu de 9 200 euros.

 

Quelques conditions cependant : le souscripteur devra être à plus de cinq ans de l’âge de départ à la retraite, le contrat concerné devra avoir plus de 8 ans d’existence, et la somme devra être réinvestie dans l’année au sein du PER (possibilité offerte jusqu’au 1er janvier 2023).

Découvrez dès maintenant

le nouveau contrat LFM PER'FORM :

Découvrir LFM PER'FORM

Nos conseillers restent à votre écoute

si vous avez des questions :

Contacter un conseiller

Article

Assurance vie et PER

Deux solutions de La France Mutualiste complémentaires pour votre retraite

Se constituer un revenu complémentaire pour sa retraite s’avère être de plus en plus incontournable.
LFM PER’FORM est le nom du Plan d’épargne retraite individuel lancé par La France Mutualiste début décembre.
Faut-il y souscrire si vous êtes déjà détenteur d’un contrat d’assurance vie ? Quel bénéfice pour chaque solution ? Suivez le guide !

Lire la suite
Article

Pourquoi faut-il préparer un complément de retraite supplémentaire ?

" En 1981, la France comptait 5 millions de retraités. Trente ans plus tard, ce nombre est de 16 millions et pourrait atteindre 25 millions en 2060. Cette progression remarquable est le produit de l’allongement de l’espérance de vie et de l’arrivée à l’âge de la retraite des générations issues du baby-boom. "

Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l'épargne

Lire la suite