Comment bien anticiper sa succession ?

01 nov. 2018

Lorsque survient le décès d’une personne adhérente à La France Mutualiste, et afin d’ouvrir le dossier de succession, les héritiers doivent prévenir la mutuelle et lui adresser l’acte de décès.

illustration d'une famille

À réception de celui-ci, une lettre est envoyée au(x) bénéficiaire(s), indiquant les démarches à accomplir et les documents à fournir.

Pour faciliter cette période toujours éprouvante de la perte d’un être cher, vous pouvez agir à plusieurs niveaux.

Mettre à jour la liste de ses bénéficiaires

Avez-vous bien indiqué toutes les personnes que vous souhaitez inscrire dans la clause bénéficiaire ainsi que la répartition entre chacune d’elles ?

Les coordonnées sont-elles à jour ?

Vérifiez également les noms, en cas de mariage ou de divorce

Effectuer des versements exceptionnels

Au lieu de laisser de l’argent dormir sur un compte courant, ou des comptes moins rémunérateurs, il est intéressant de le verser sur un contrat d’assurance vie, surtout si celui-ci a plus de 8 ans, la fiscalité en cas de rachat étant plus avantageuse.

Parrainer ses bénéficiaires pour favoriser un transfert de contrat

Grâce au parrainage, les conditions d’ouverture d’un contrat sont intéressantes. Et de cette façon, le montant de votre contrat d’assurance vie pourra être versée directement sur ce compte, venant grossir l’épargne de votre bénéficiaire à moyen et long terme tout en lui permettant d’avoir accès à la fiscalité intéressante des contrats d’assurance vie.

Ouvrir un contrat pour régler les obsèques

C’est un sujet tabou et pourtant nombre d’héritiers doivent souscrire un prêt au dernier moment pour régler les obsèques d’un proche. Cela coûte cher, en moyenne 3 500 euros selon l’UFCQue Choisir.

Le contrat Funépargne de La France Mutualiste permet aux héritiers de ne pas se soucier des aspects matériels.

Préparer un dossier complet

Compte tenu de la législation et des procédures en vigueur à ce jour, chaque bénéficiaire doit faire parvenir à La France Mutualiste :

• La copie recto/verso de sa carte nationale d’identité en cours de validité,

• Un justificatif de domicile de moins de 3 mois,

• Les éventuels documents liés aux formalités fiscales inhérentes à la perception de capitaux issus de contrats d’assurance vie,

• Une déclaration d’option concernant les modalités de remboursement des capitaux,

• Un R.I.B. pour le paiement des capitaux.

En termes de délai, il faut prévoir un minimum de 45 jours pour gérer à son terme le règlement d’un contrat, et plus si des pièces complémentaires sont nécessaires. Pour faciliter les démarches de vos bénéficiaires, n’hésitez pas à laisser ces informations dans vos papiers

Pour aller plus loin

 

Transmettre dans les meilleures conditions. Lire

À quel moment faut-il ouvrir un contrat d’assurance vie ? Lire

Le régime fiscal avantageux de l'assurance-vie. Lire

Votre clause bénéficiaire est-elle bien rédigée ? Lire