Retraite Mutualiste du Combattant

Parce que servir la France peut donner droit à bien plus qu’une retraite ordinaire...

Complément de retraite d’exception ouvert au titre du droit à réparation, la Retraite Mutualiste du Combattant est un contrat fiscalement très avantageux, revalorisé chaque année par l’État et cumulable avec toute autre retraite.

Ouvert aux OPEX

Conditions d’obtention :
- Vous avez participé au moins 90 jours à un conflit ou vous avez effectué votre service au moins 4 mois (ou 120 jours en Opérations Extérieures) ; vous pouvez le justifier en présentant :
*soit la Carte du Combattant,
* soit le Titre de Reconnaissance de la Nation.
- Vous êtes Veuve, Veuf, Orphelin ou Ascendant d’un Militaire « MORT POUR LA FRANCE À TITRE MILITAIRE ».

Comment souscrire ?

Trouver un conseiller proche de chez vous

picto téléphoneAppeler le 01 40 53 78 00

Les avantages

  • L’État participe à la constitution de votre retraite*.
  • Vos versements sont intégralement déductibles dès 2019 de votre revenu imposable**. 
  • Vos versements sont modulables et s’adaptent à votre situation personnelle.
  • L’État revalorise annuellement le montant de votre retraite.
  • Chaque année vous bénéficiez de la participation aux excédents de La France Mutualiste.
  • Votre rente est exonérée de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux*.

 

  • En cas d’option pour le régime à capitaux réservés, vous vous constituez, parallèlement à votre retraite, un capital transmissible hors succession dans les conditions fiscales avantageuses de l’assurance-vie***.
  • La garantie « Doublement capital réservé » permet, en cas de décès survenu pendant une opération extérieure, d’apporter une garantie complémentaire aux proches désignés bénéficiaires

* Dans la limite d’un plafond de rente fixé chaque année par l’État.
** Dans la mesure où le versement permet l’acquisition d’une part de rente majorée par l’État et selon la législation
alors en vigueur.
*** Sous certaines conditions.

Principaux conflits ouvrant droit à la retraite mutualiste du combattant

Afghanistan • Algérie • Cambodge • Cameroun • Congo • Côte d’Ivoire Gabon • Golfes • Indochine et Corée • Irak • Liban • Madagascar Mauritanie • Ouganda • Maroc • Méditerranée Orientale République Centrafricaine • République du Congo • Rwanda • Somalie Tchad • Timor Oriental • Tunisie • Yougoslavie • Zaïre • 39/45

Renseignez-vous auprès d'un conseiller de La France Mutualiste pour tout autre conflit.

Retraite perceptible dès l'âge de 50 ans

Sans condition de santé

Sans limite d'âge

 

 

Le saviez-vous ?

  • La Retraite Mutualiste du Combattant peut être souscrite à tout âge.
  • Tout en percevant votre retraite, vous pouvez poursuivre vos versements pour augmenter son montant et suivre notamment l’évolution du plafond fixé par l’État (plafond majorable).
  • La Retraite Mutualiste du Combattant est cumulable avec toute autre retraite notamment avec la Retraite du Combattant allouée par l’État à 65 ans si vous êtes titulaire de la Carte du Combattant.

Témoignages

Les témoignages sont inspirés de propos tenus par nos adhérents.

Mes versements déductibles de mes revenus imposables

Né en 1976, j’ai servi en ex-Yougoslavie. Lorsque mes compagnons d’armes m’ont appris que j’avais droit à la Retraite Mutualiste du Combattant de La France Mutualiste, je n’ai pas hésité. Comme eux, j’ai commencé à préparer ma retraite en versant 500 € par an, déduits de mon revenu ; je paye moins d’impôts et j’ai la certitude d’obtenir une rente non imposable dès 50 ans, abondée par l’État et revalorisée régulièrement pour maintenir mon pouvoir d’achat. De plus, en tant qu’adhérent à La France Mutualiste et adjudant d’active, je suis sensible à la garantie « Doublement capital réservé » qui permet d’être solidaire des militaires en Opex…

Laurent, souscripteur RMC depuis 2007

Pour mon mari et moi, c’est une vraie sécurité, quoi qu’il lui arrive…

Mon mari a 35 ans et, en tant que militaire, il risque à tout moment de partir sur des opérations de maintien de la paix. Lorsque mes amies m’ont fait savoir qu’il avait le droit à la Retraite Mutualiste du Combattant, on n’a pas hésité ! Depuis, nous préparons l’avenir sans sacrifier nos objectifs : l’achat d’une maison et l’éducation de nos deux filles. Nous versons 500 € par an, déductibles de nos revenus et nous payons donc moins d’impôts ! Plus tard nous pourrons épargner davantage et avoir un complément de retraite non imposable, dès que Pierre aura 50 ans...

Mathilde et Pierre, souscripteurs RMC depuis 2007