[Auto] Zoom sur la garantie tempête

La garantie contre les tempêtes est présente dans de nombreux contrats auto. Également appelée « garantie événements climatiques » ou « assurance grêle », elle prend en charge les dégâts sur votre voiture après des événements de causes naturelles comme les vents violents, un ouragan, une tempête de grêle ou de neige

Voiture grise sous un arbre

Une protection large mais sous conditions

Pour qu’un événement corresponde à la définition de « tempête » en assurance, il doit remplir quelques conditions. La tempête doit parfois avoir touché un périmètre conséquent. Par exemple, de nombreux véhicules ou habitations de bonne construction ont été endommagés dans un rayon de 5 km autour de vous.

Souvent, votre assureur exige que les vents aient soufflé à plus de 100 km / heure.

Attention : les dégâts peuvent ne pas être remboursés si vous étiez au volant au plus fort de la tempête. En effet, l’assureur considère que vous avez été imprudent et qu’il n’a pas à assumer.

Cette garantie doit être présente dans votre formule. Elle l'est presque toujours si vous avez choisi un tiers plus, médian ou maxi ou une protection tous risques. C’est rarement le cas si vous êtes au tiers.

 

La déclaration de sinistre à l’assureur

 

Cette démarche est assez similaire à celle des autres sinistres. Selon la garantie, vous disposez d’un délai plus ou moins long pour avertir votre assureur.


Pour la déclaration de catastrophe naturelle, vous avez 10 jours à compter de la publication de l’arrêté qui la reconnaît au Journal officiel.


Pour la tempête, les événements climatiques, la grêle, etc. vous avez 5 jours à partir de l’événement.

Pour prouver l’ampleur de la tourmente, il est recommandé de joindre à votre déclaration des articles de presse et des témoignages. Certains assureurs exigent aussi un certificat d’intempérie délivré par Météo France. Il coûte autour de 70 euros et n'est pas remboursé par votre assureur.

 

Faire un devis en ligne sans engagement