Quels sont les critères de calcul de la prime de mon assurance habitation ?

calcul prime assurance habitation

L’assurance habitation vous permet d’être indemnisé en cas de sinistre dans le logement. Mais comment est calculé le montant que vous payez chaque année pour protéger votre logement et ce qu’il contient ?

Vous versez chaque mois une cotisation d’assurance. La somme des cotisations versées au titre d’une année constitue ce qu’on appelle la prime d’assurance. Mais comment l’assureur fixe-t-il le montant de cette prime ? Quels sont les critères pris en compte dans ce calcul ?

Les critères qui vous concernent

Pour élaborer sa tarification, l’assureur va d’abord vous interroger sur votre identité civile, votre âge ainsi que votre situation personnelle. Il va notamment s’intéresser au nombre de personnes qui vivent au sein de votre foyer, à votre situation professionnelle ou encore à votre statut (locataire ou propriétaire).

Vos antécédents d’assurance peuvent également avoir une incidence, notamment vos sinistres passés et si vous avez subi – une ou plusieurs fois – la résiliation de votre contrat.

Les critères qui concernent le logement

Les caractéristiques de votre logement sont également prises en compte. Cela peut notamment inclure le type de logement (maison, appartement, studio...), la ville du logement concerné, la superficie totale (en m² ou en nombre de pièces), la présence éventuelle d’équipements particuliers (cheminée, équipement d’énergies renouvelables...), les installations de sécurité de votre logement ou encore la valeur du bien assuré.

Les critères liés au contrat d'assurance habitation

Les options de votre contrat peuvent avoir un impact sur le montant de la prime d’assurance. Parmi les éléments à prendre en compte, on peut citer :

  • La formule et les garanties choisies.

  • Le montant de capital mobilier et d’objets de valeur assurés. Pour évaluer précisément le montant du capital mobilier, vous devez faire l’inventaire pièce par pièce et, en cas de doute, vous appuyer sur les barèmes de vétusté disponibles sur internet. Par exemple, on estime qu’un taux de vétusté annuel de 20 % s’applique sur l’électroménager ou le matériel hi-fi.

  • Le montant de la franchise. La franchise correspond au montant qu’il vous reste à payer après indemnisation de l’assurance suite à un sinistre. Si le contrat d’assurance habitation prévoit une telle franchise, il doit impérativement spécifier la façon dont elle est calculée. Il peut s’agir d’un forfait (par exemple, 150 euros), d’un pourcentage d’un montant d’indemnisation ou d’un mix entre ces deux modes de calcul. Le contrat doit également rappeler s’il s’agit d’une franchise relative (si le montant de l’indemnisation est supérieur à la franchise, vous êtes remboursé intégralement) ou absolue (le montant de la franchise est systématiquement déduit).

  • Les montants d’indemnisation. Par exemple, votre contrat peut prévoir un montant supérieur pour les objets précieux ou les objets de valeur, en fonction de ce que vous déclarez.

Comment évoluent les primes d'assurance ?

Votre prime d’assurance habitation peut être revue à la hausse (ou à la baisse):

  • De façon annuelle dans les conditions définies au contrat.

  • Après un sinistre important.

  • Si les caractéristiques de votre logement évoluent (par exemple, en cas d’agrandissement si une surface supplémentaire est créée).

Assuré, assureur : des engagements réciproques

Vous devez faire preuve d’une totale transparence et honnêteté au moment de remplir le questionnaire-proposition. Vous avez en effet une obligation de déclaration qui doit permettre à l’assureur de mieux appréhender le risque qui lui est soumis.

Du côté de l’assureur aussi, il y a des engagements à respecter tels que l’obligation d’information. La compagnie d’assurance s’engage à vous fournir une information précontractuelle de qualité. En d’autres termes, cela signifie que vous devez être informé en amont des conditions du contrat via la fiche et la notice d’information.

La notice d’information est un document qui récapitule précisément les garanties, les exclusions du contrat et les obligations de l’assuré. Elle rappelle également tous les éléments qui permettent de comparer entre elles les offres des différents assureurs. Pour compléter votre comparatif, vous pouvez également faire appel à notre filiale Media Courtage, qui sélectionne pour vous les offres les plus adaptées à vos besoins.

Comment comparer les primes d'assurance habitation ?

Les primes d’assurance habitation peuvent varier d’un assureur à l’autre, mais aussi d’un contrat ou d’une formule à l’autre. Il est donc très important de bien vérifier les différentes garanties avant de souscrire.

N’hésitez pas à comparer les différents devis obtenus en veillant à prendre en compte un périmètre identique (liste des garanties et options choisies, même bien à assurer…). Ainsi, il est logique qu’un contrat comportant un plus grand nombre d’options soit plus onéreux. Mais le prix de l’assurance habitation ne doit pas être votre seul et unique critère ! La facilité de souscription, la qualité du service clientèle ou encore la possibilité de regrouper vos différents contrats chez un même assureur peuvent faire partie des points à prendre en compte.

Vous êtes à la recherche d’un contrat d’assurance habitation à la fois complet et avantageux sur le plan financier ? Nous sélectionnons pour vous les meilleures offres. N’hésitez pas à réaliser un devis gratuit.

Article

L'assurance habitation est-elle obligatoire en location meublée ?

Quel que soit le type de bail (meublé, logement vide, bail mobilité*…), le locataire est tenu de s’assurer contre certains risques dits locatifs tels que le risque d’incendie ou de dégât des eaux. Il est donc indispensable de souscrire une assurance multirisques habitation (MRH) en cas de location meublée.

Lire la suite